Accéder au contenu principal

[à voir][exposition claude batho]

Je l'attendais depuis longtemps...
Inventaire triste de la maison. Fragilité. Beauté. Force. Claude Batho se sait malade. Elle photographie les moments infimes, intimes, les objets du quotidien: la balançoire du jardin, des pommes de terre épluchées rincées dans l'évier, une éponge laissée sur le rebord de la baignoire, du linge mouillé, un balai contre un mur blanc, un bouquet fané de tulipes, toutes choses bouleversantes par son regard. Et puis photographie sa fille.

Le site du Musée Niepce de Chalon sur Saône

« Mes photographies sont, à la fois, une conversation intérieure et le partage d’une émotion avec les autres. Elles doivent autant à l’intuition qu’à la réflexion. Ce sont des contradictions que l’expression photographique assume. J’aime révéler le temps qui passe sur les êtres et sur les choses. Je cherche à rendre sensible des instants très simples,  à en prolonger les silences. » Claude BATHO


Publié dans le catalogue de l’exposition consacrée à Claude Batho en  Octobre 1980 à la galerie du Château d’eau à Toulouse

Commentaires